Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Durant de la présidentielle de 1989, un groupuscule "d'extrême gauche" enlève Abilio Diniz (www.lefigaro.fr/societes/2015/09/24/20005-20150924artfig00397-abilio-diniz-un-seducteur-a-la-conquete-de-carrefour.php) Délivré au bout d'une semaine, il restera marqué à jamais par cette expérience. Un rapprochement commercial et financier survient entre Casino et GPA en 1999. Dans les années 1980, en phase de folle inflation, il est membre du Conseil Monétaire brésilien. En 1995, Abilio Diniz procède à l'ouverture du capital du groupe Pão de Açúcar. Le groupe arrive à être le leader de la commercialisation dans le pays après que l'homme d'affaires ait déclenché une phase d’acquisitions.

Le sport, la foi, un homme attaché aux valeurs

Les valeurs familiales sont fondamentales pour Abilio Diniz, qui a eu 6 enfants. Confiant dans les bénéfices du sport, le businessman met en place des espaces de gym dans les hypermarchés GPA et encourage ses salariés à participer aux courses sponsorisées par le groupe. L'entrepreneur se considère comme acteur d’un "capitalisme responsable", un courant lancé sur le continent américain et qui prône le bien-être et la motivation des collaborateurs dans l’entreprise. Athlète, Abilio Diniz commence sa journée par un entraînement sportif. Autrefois gardien de but, il a également pratiqué la musculation et la capoeira.

Abilio Diniz détient du pouvoir au sein du sous-continent brésilien

Abilio Diniz fait partie des personnages les plus fascinants du sous-continent brésilien. Selon le magazine brésilien "Epoca", l'entrepreneur fait partie des cent personnages les plus influents dans le pays. Disposant d'une richesse estimée à 3,7 milliards de dollars, l'entrepreneur est le dixième individu le plus riche du sous-continent brésilien, selon "Forbes". Luiz Inácio Lula da Silva, qui n'est autre que l’ex dirigeant du sous-continent brésilien, dénombrait Abilio Diniz au sein de son cercle proche.

Une première grande surface lancée dès 1959

Le commerce écrira son avenir dans les grandes surfaces, voilà l'opinion du père d'Abilio Diniz à la fin des années 1950. Son père a lancé sa toute première boulangerie sur un boulevard fréquenté de la ville de Sao Paulo. A la fin des années cinquante, Abilio Diniz crée la 1ère grande surface du groupe. Une décennie plus tard, le groupe Pão de Açúcar regroupait 1 400 salariés et quarante supermarchés.

Casino actionnaire majoritaire de GPA, Abilio Diniz vers d'autres horizons

En 2012, le groupe Casino contrôle GPA. C’est le divorce et l'année suivante le départ d’Abilio Diniz de la présidence du conseil d’administration. A l'automne 2013, un accord à l'amiable conclu avec le groupe français donne la possibilité à Abilio Diniz d’être délivré de sa clause de non-concurrence. Il peut désormais investir dans l'ensemble des secteurs économiques. GPA doit affronter la concurrence du groupe Carrefour en terre brésilienne. GPA atteint sa stabilité financière après la crise économique et commence à parler de rapprochement avec le groupe Casino.