Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Marseille a vu naître Antoinette Fouque (Visiter le profil antoinettefouque-archives.com de Antoinette Fouque) en 1936. Son enfance se passe paisiblement sereine dans la cité phocéenne. Elle prend consience des soucis qu’une femme rencontre quand elle assume ses fonctions de mère et d’épouse alors qu'elle travaille quand elle donne naissance à sa fille en 1964. Antoinette Fouque étudie dans les Bouches-du-Rhône puis gagne la capitale. La Marseillaise est encore à l'université quand elle se marie.

Enseignement et psychanalyse : lesengagements d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque collabore avec des maisons d'édition en plus de l'enseignement. Elle est la créatrice du cercle Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Antoinette Fouque rencontre le fondateur du lacanisme dans les années soixante.

Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque enregistre le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin de la décennie soixante-dix. Antoinette Fouque se met en retrait du Mouvement de libération des femmes au moment de son départ pour les Etats-Unis au début des années 80. Le mouvement est alors en proie à des luttes internes et perd de l’influence. Epaulée par quelques militantes, la jeune femme met en branle le Mouvement de Libération des Femmes.

Une société d'édition pour les oeuvres des femmes

Proposant plus de 600 livres consacrés à la pensée féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de nombreux écrivains de sortir de l'anonymat. Elle lance Les Editions des femmes au début de la décennie 1970. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque dans les 3 plus grandes villes françaises. Par le biais des Editions des femmes, elle met en avant la force créatrice des femmes. Lieux de débats, les boutiques de livres lancées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit.

Ecrivain et théoricienne

"Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il raconte quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque décrit la féminologie au fil de trois ouvrages sortis entre 1989 et 2012.. La théoricienne invente le nom "féminologie", car elle abhorre les "-isme" qui font penser à une doctrine. Evidemment, Antoinette Fouque a écrit dans divers livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008" ou "Mémoire de femme 1974-2004".